Sylvgheist Maëlström - Lahar






Sorti à l’automne 2010 sur le label portugais CONNEXION BIZARRE en 2 tomes à télécharger, LAHAR est désormais rassemblé sur un seul CD, disponible depuis cet hiver.


On connait Julien, l’architecte sonore, comme organisateur et participant de la Fête de la Musique Industrielle à Paris, et pour sa participation à la compilation Kod-Ex parue chez Brume Records, label du projet parisien Flint Glass. Il lui aura fallu 10 ans pour peaufiner les bandes sons des 10 catastrophes naturelles présentes sur cet album désormais chargé d’une aura prémonitoire. Comme il le dit lui-même, "Sylvgheist Maëlström, 'esprit fantomatique de la nature', est […] la traduction sonore du mouvement incontrôlable de l'environnement reprenant ses droits sur la civilisation". L'album tire son nom de l’éruption du volcan Saint Helen en mai 1980 dans l'Etat de Washington, en particulier de la coulée de boue volcanique qui balaya toute vie aux alentours.


Compte tenu du thème, on est en droit de s’attendre à une sorte de magma sonore cataclysmique illustrant la lave en fusion, le tsunami qui emporte tout sur son passage, le fracas des constructions secouées sans merci par les séismes jusqu’à l’effondrement, ou le hurlement du typhon aspirant tout sur son passage pour le recracher au hasard à des kilomètres à la ronde.


Or, surprise, il s’agit d’une musique austère, minimaliste, évoquant les paysages désolés qui subsistent suite à ces déflagrations naturelles – une atmosphère ambient industrielle élaborée à partir de boucles rythmiques qui se superposent, s’entrechoquent de manière hypnotique et lancinante, tandis que les textures sous-jacentes évoluent et s’enrichissent les unes des autres. On pense plus à la richesse et à la subtilité de Vromb ou ORPHX qu’aux déchaînements noise tous azimuts de Merzbow, KK Null ou de l’écurie ‘rythmic noise’ du label allemand Hands.

Chaque piste porte le nom et la date d’un drame survenu sur un lieu d’habitation humaine, et prend le temps de se développer sur 7 à 10 minutes en moyenne, en un véritable maelström sonique de couches en mouvement perpétuel. Une ‘écoute visuelle’ passionnante, qui néanmoins nécessite de s’y reprendre en plusieurs fois pour être appréciée à sa juste valeur (l’album dépasse les 70 minutes).


Le livret, lui, évoque plutôt l’univers industriel avec ses photos en noir et blanc de lieux urbains abandonnés, désertés, ruines rouillées aux engrenages désormais inutiles.

Un voyage d’une grande richesse, qui dénote une grande maitrise et une précision d’orfèvre.


Noiz'


Sylvgheist Maëlström - Lahar

date de sortie: Décembre 2010

Label: Connexion bizarre

Sites:

http://www.myspace.com/sylvgheistmaelstrom

http://www.sylvgheistmaelstrom.com/


Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top

                                                                                             
      



  

Comments