HAUSCHKA & HILDUR GUÐNADÓTTIR - Pan Tone






Présentons d’abord les 2 protagonistes :

Volker Bertelman, connu sous le pseudonyme Hauschka, travaille et expérimente sur des pianos préparés, façon John Cage ou Eric Satie. Il a sorti une dizaine d’albums solos sur divers labels.

Hildur Guðnadóttir est une violoncelliste islandaise, connue pour sa participation au groupe pop Mùm, et pour ses collaborations live arides avec les vétérans de l’industrielle bruitiste Throbbing Gristle et Pan Sonic (et sous le nom de Angel, avec Mika Vainio) ; elle a également composé des pièces chorales pour le théâtre islandais. 2 albums solos sont sortis sur le label anglais Touch, sur lesquels elle explore une veine plus contemporaine et plus mélodieuse, bien que sombre et mélancolique.

Ces deux là partagent l’affiche d’une tournée américaine de Mùm, qui assurera le succès et la reconnaissance de Hauschka.


Pan Tone est l’enregistrement d’une collaboration live unique, en février 2010, sur la scène du King’s Place de Londres, à l’occasion du Bubbly Blue And Green Festival du label super-créatif ‘Arctic Circle’. Le thème choisi est la mer et l’océan, et pour cela les 2 artistes utilisent un nuancier de couleurs, attribuant comme titre à chaque composition la référence de la couleur choisie. On naviguera donc dans le bleu, le vert, le gris et le noir au gré de musiques improvisées, jouant sur les tonalités, les textures, les bruits ambiants, les instruments préparés, frappés, griffés, ou joués de manière plus ou moins conventionnelle, pour un voyage sonore des plus réjouissant. 


Que ceux que l’expérimentation rebute se rassurent : le résultat est mélodieux, totalement musical, tout en ayant une réelle dimension cinématographique et narrative. 

Les amateurs de musique contemporaine y trouveront leur compte autant que les amateurs de pop planante à la Sigur Ros, Blueneck, Godspeed You ! Black Emperor et consorts, voire même les premiers Yann Tiersen. Les arrangements sont cristallins, emplis de nostalgie. Certaines pistes axées autour de boucles de violoncelle lorgnent vers le drone et les respirations et bruits produits par chaque instrument sont intégrés aux morceaux. 


Les 2 univers des musiciens s’assemblent de manière complémentaire, sans chercher à prendre le dessus. Chacun tisse sa propre toile, que l’autre viendra ensuite habiller de ses propres couleurs. Tantôt le violoncelle présente un climat sombre et brumeux que le piano viendra cliffer de notes plus enjouées, tantôt c’est l’inverse. L’ensemble progressant vers la noirceur, avant un retour dans la lumière sur un dernier morceau enjoué et dynamique, dont le pétillement s’évaporera délicatement pour laisser place au silence. Le bruissement des vagues en devient palpable.


Cet album, à mon sens, se rapproche énormément des 2 CD de Set Fire To Flames, issus de la nébuleuse canadienne de GY !BE et du label Constellation : des textures qui évoquent le défilement du paysage que contemple le voyageur au long cours, le regard fixe, dans un état proche de l’hypnose où se mêlent les sons qui l’entourent, les pensées fluctuantes, la musique en sourdine dans l’ipod, et le clapotis de l’eau.

Superbe et vraiment trippant.



Noiz'


HAUSCHKA & HILDUR GUÐNADÓTTIR - Pan Tone
Sortie: 2011

Commander: CD / Digital





Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top