FLUID - Envisioning Abstraction: The Duality of Fluid






Quelque fois faire une longue pause, humer le monde, ça a du bon. Après 10 ans d'inactivité, Christophe Gilmore, aka Fluid, sort un second album chez Alrealon Music: Envisioning Abstraction: the Duality of FluiD (que nous appellerons "Duality" n'est ce pas?).

Et pourquoi se casser le cul à se demander quel style faire parmi tous ceux que l'on apprécie? La réponse: on met tout dans l'album! Ça c'est la théorie. En pratique, ce genre de mixture peut très vite tourner à l'aigre, voire à l'indigeste.


Gilmore a donc trainé ses guêtres dans toutes les musiques urbaines actuelles pour travailler un album aux multiples facettes (d'ailleurs « multiplicity » aurait été tout aussi bon comme nom) dont les 2 grandes bases au gré des morceaux sont un trip hop glauque et un dub flirtant avec le hip hop, quelques fois même dans le même morceau!

Cela, ce n'est que la base de travail, car même si des morceaux comme l'ouverture « DH »; « AIC » ou « Parallel States » zieutent du côté d'un Massive Attack des débuts ou d'un Tricky ayant collaboré avec DJ Shadow, et que d'autres («  Dread Future », « The Absent Present ») saluent Scorn, il y a toujours des éléments qui dégagent les morceaux du statut de simples copies.


En effet, on se retrouve souvent devant de savants mélanges tels des boucles de guitares que n'aurait pas renié J.K. Broadrick sur du noise presque harsh (« AIC »), des ambiances « Dark Hop » sur du noisecore ou bien de la dark electronica « ethnique » sur un dub puissant (« Disrupting The Ghost »). D'autres morceaux sonnent comme des versions « industrielles » de Massive Attack (« Sublimation in The Zero Hour ») ou carrément Sludge/Metal (« Froz n II »).


Globalement et en dépit des références qui viennent d'être citées, la richesse des apports vont plutôt dans le sens des travaux d'un Techno Animal ou du projet The Blood Of Heroes où Broadrick se serait alors entouré de gens comme Dälek, DJ Shadow et Tricky. Il est néanmoins à déplorer quelques maladresses de production comme la qualité des boucles samplées (certaines « guitares » notamment) qui peuvent choquer à certains moments. Les parties Hip Hop Scratch bien plus réussies font peut-être deviner quel est le domaine de prédilection originel de l'artiste.


Néanmoins, Il faut avertir que cet album peut beaucoup plaire comme il peut décevoir. Si on attend (comme le petit « descriptif marketing » l'indique) du Massive Attack n°2 ou du Scorn bis bien épuré, on restera sur sa faim. Car la mixture contient tellement d'éléments que, même si on peut reconnaître les influences, le résultat aura un son bien particulier qui se rapproche comme je l'ai dit (suivez un peu s'il vous plait!) d’expérimentateurs comme Techno Animal ou Justin Broadrick avec The Blood of Heroes.


En conclusion, « Duality » est une très bonne surprise sortie d'un peu nulle part qui explore de bonne manière beaucoup d'horizons. Mais à conseiller en conséquence plutôt aux amateurs de laboratoires musicaux inter-genres et de crossover plutôt qu'aux « puristes »


Suicyco


FluiD: Envisioning Abstraction: the Duality of FluiD

Date de sorte: Février 2011

Label: Alrealon

Site: http://simultaniety.blogspot.com/

Myspace: http://www.myspace.com/fluidemusique

Bandcamp: http://fluid.bandcamp.com/album/envisioning-abstraction-the-duality-of-fluid

Commander: CD


Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top

                                                                                             
      


Comments