FALLING MAN - Hordes Of The Battered







Comme nous l'avions déjà évoqué, il est difficile de dégoter un groupe ou un projet sortant vraiment des sentiers battus dans notre petite Belgique, tant le circuit mafieux des organismes pourvoyeurs de subventions en tout genre force à un lissage des styles (ben oui, faut plaire aux portemonnaies!). Force est aussi d'admettre que l'on croit toujours l'herbe plus verte ailleurs, tendant nos détecteurs à des portées ignorant ce qui se trouve près de chez nous. Qu'à cela ne tienne, nous tombons continuellement sur des perles qui nous rappellent pourquoi on aime la musique! En outre, on peut brider les belges, ils ont en eux ce grain de folie que certains arrivent à faire passer coûte que coûte! Ne dit-on pas d'ailleurs que de tous les peuples de la gaule, les plus braves sont les morbacks?


Au détour d'un concert improbable (lors d'une fête folklorique régionale), nous sommes donc tombés sur un concert de Falling Man, quatuor gantois qui nous a permit d'oublier les beuveries environnantes par une prestation digne des plus grands noms du rock et dont le chanteur Sam Louwijk (multi-artiste et notamment acteur que vous avez peut-être vu dans Ex Drummer ) nous renvoyait par son physique à des images mentales mélangeant, Léo Ferré et Doc Brown (« Back To The Future »), par sa gestuelle le leader des Stooges, et par sa voix, la profondeur d'un Nick Cave, voire d'un Tom Waits ou d'Arno (encore plus lors d'un titre chanté en français).



Nous avons sauté sur leur dernier Ep bien sûr... ce qui tombe bien puisque nous sommes dans des chroniques de disques...


Enrichissons à présent les appréciations scéniques par le son. Ce que nous avons vu et entendu en live a été confirmé. Leur processus de crétion est une approche des morceaux venant tout droit du punk et du garage, à savoir une composition brute et directe sans peur d'afficher leur folie. L'urgence décomplexée va donc nous entrainer via ce Hordes Of The Battered au travers de 6 morceaux prenant l'auditeur à chaque fois au dépourvu puisque nous voilà embarqués dans des rythmes frénétiques Blues/Noisy/Rock frapadingues à 100 à l'heure à la Butholes Surfers ou encore le Jon Spencer Blues Explosion des débuts(le morceaux éponyme par exemple), enchainés par des atmosphères caverneuses dignes – comme nous l'avions évoqué – des Waits et Cave.


Assez parlé de genres ou styles, la seule chose à retenir est la sensation d'être enlevé avec un sac sur la tête dans muscle car pour échouer dans une cave suintante sous un bar crasseux et dont on ne trouve pas la sortie. C'est brutal, malsain, spontané, violent (même dans les morceaux pseudo-calmes), fou! Bref enlevez toutes les barrières psychologiques que la plupart des artistes – des gens! - se posent pour garder leur style, leur look, leur respectabilité. Apparaît enfin l’instantanéité venue directement du cerveau reptilien qui parlera d'abord à votre corps avant votre esprit.



Suicyco


Falling Man - Hordes of the Battered

Date de sortie: 19/01/2011

Label: Falling Man & El Negocito Records

Site: http://www.landofmeow.com/websites/fallingman/

Facebook: https://www.facebook.com/fallingmanband

Commander: CD Digital