Chinese Man - Racing With The Sun



Ceux qui me disent trop élitiste ou bien encore trop versé vers le côté obscur de la musique en seront pour leurs frais avec cet album!

En effet, les Marseillais (et point du tout chinois) de Chinese Man, injustement catalogués dans le trip hop, réussissent une musique rafraichissante, souvent ensoleillée et toujours inventive, tout en restant accessible. Racing With The Sun, leur premier "véritable" album après deux compils de mixes (les "groove sessions") pourrait très bien les rebaptiser No Borders Man tellement il nous emmène dans un périple aux quatre coins du monde et de ses sonorités, toujours mariées aux influences dub, ragga et hip hop funky du trio.


Alors, l'album serait un fourre-tout hétérogène? Et bien non! On a vraiment l'impression de se faire prendre par la main, non pas par un curé pervers, mais par une sorte de Phileas Fogg groovy et musical. Car là est le véritable fil rouge: le groove, terme tombé en désuétude depuis mais sur lequel se fondait une bonne partie de la culture hip hop (au sens large, c'est à dire incluant tout les dub/ragga soundsytems qui cohabitaient avec les rappeurs et graffeurs,etc...) des années 80, début 90.


Loin d'être des nostalgiques, ils ne cherchent pas à reproduire les vieux sons, mais opèrent via les recettes du sampling et du turntablism, jusqu'au jadis sacro-saint scratch (« Down », avec les Scratch Bandits Crew), pour arriver à une démarche rappelant, outre les pionniers grand public d'Eric B & Rakim, un style d'enchainements (et non pas la musique en elle-même comme on le verra plus loin) à la Bomb The Bass ou des vieux Meat Beat Manifesto qui auraient été piquer la moitié de leurs disques au rayon « soleil » des musiques du monde.


Phileas Fogg, Meat Beat Manifesto, hip hop et ragga... Je vois que certains ne suivent plus et commencent à baver, vautrés sur leur siège de bureau. J'explique...


Après une intro « invitation au voyage », nous voyagerons effectivement entre les genres. Du dub à toutes les sauces ( le très jamaïcain « Racing With The Sun » arrosé d'une voix soul, au dub trip hop de « One Past » en faisant un crochet electro-dub teinté d'asie avec « In My Room » ) et du « ragga globe trotter » puisque nous assisterons à la rencontre de l'empire du milieu avec le 1er single, « Miss Chang », et aussi avec l'arabisant - et pourtant au style très indo-européen (Asian Dub Foundation?) – J.O.G.J.A.!


Et on arrive au hip hop dont nous évoquions tout à l'heure le groove, puisque quelque soit le pays/genre visité, nous ne pourrons nous empêcher de balancer la tête en cadence (je voudrais d'ailleurs dire aux metaleux que, NON, le headbanging n'est pas historiquement leur invention!). 


L'instrumental indo-hip hop "If You Please" est un morceau tueur d'une redoutable efficacité sur fond de Zurna frénétique, qui fait la part belle à l’échantillonnage "hip hop world" ( tout comme "Stand", mélangeant les discours militant des black américains de 60's aux sons arabes...tout un symbole!). 


Tout comme le rap à 3 (ex-i; Lush One et Plex Rock en featuring) au refrain "ultra pitché" de "Get Up" qui ne demandera qu'à être joué en boucle même si sa structure est simple et éculée. Le "truc en plus" se situe dans les arrangements ainsi que dans le travail sur le son et les rythmes, sorte de marche révolutionnaire des petits êtres minuscules (oui, j'ai aussi pensé aux chipmunks, n'ayez pas honte).


Il est impossible et surtout très chiant de décrire chaque ambiance, chaque « voyage » - nous n'avons pas évoqué les senteurs portugaises de « saudade »,et brésiliennes de « Ta Bom » par exemple... ha si, c'est fait maintenant! - tant les changement de destinations sont autant de sources d'étonnement et de fraicheur. Le mieux est encore d'embarquer, les oreilles grandes ouvertes...et de faire la course avec le soleil!


Suicyco


Chinese Man -Racing With The Sun

Date de sortie: avril 2011

Label: Chinese Man Records

Myspace: http://www.myspace.com/chinesemanrecords




Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top

                                                                                             
      


Comments