A Field of Black Orchids – The Golden Age Ov Saturn






C’est bien souvent au gré d’errances sur le réseau que l’on fait les découvertes les plus intéressantes. En l’occurrence, j’ai eu vent de l’existence de A Field of Black Orchids en parcourant les pages d’autres musiciens de la scène électro-industrielle américaine (tels que Worms of the Earth ou The Plastic Eulogy) et en naviguant allègrement de lien en lien. Il s’agit du projet solo de Brandon Dai Cahal, citoyen du Michigan manifestement influencé par les genres indus rythmique et powernoise, mais qui insuffle dans sa musique des ingrédients beaucoup plus variés, à savoir des rythmes foutraques dignes du breakcore, des ambiances hantées issues de la musique dite rituelle, des voix traficotées à la Skinny Puppy, et bien plus encore…


Son album « The Golden Age Ov Saturn » est disponible en téléchargement gratuit via sa page BandCamp (en différents formats haute qualité comme c’est toujours le cas sur cette plate-forme, ce qui ne pourra que réjouir les audiophiles) et vaut vraiment le détour. 

Bien plus qu’un simple condensé de noirceur et de puissance sonore, cet opus recèle une véritable cohérence en dépit de sa diversité. Les beats martelés se dissolvent avec fluidité dans les longues nappes saturées, et on pourrait naïvement croire que les nombreux breaks ménagent des instants d’éclaircie et de répit au sein de tout ce chaos, mais il n’en est rien : ils ne font qu’ajouter à la tension générée par l’ensemble, emprisonnant l’auditeur dans un climat étouffant dont on ne s’évade pas facilement. 


Et bien que la maitrise dont Brandon fait preuve dans la manipulation et l’agencement de ses sons suffise largement à produire un album convaincant, il nous offre une cerise sur le gâteau en s’adjoignant les services de son comparse Dan Barrett (Worms of the Earth) pour un remix du morceau « Eye Core I.D. » (certes plus bourrin que l’original mais ô combien efficace) et une collaboration sur le titre « Mermaids ».


En outre, il est à mentionner que depuis la sortie de cet album, A Field of Black Orchids a également diffusé un single intitulé « Skei Send », lui aussi disponible gratuitement via BandCamp, qui s’avère un peu moins bruitiste que ses précédents travaux et met davantage en avant le chant et la mélodie, dans une veine qu’on pourrait qualifier de mélange entre de la dark electronica et du Skinny Puppy.


En somme, un projet à découvrir au plus vite, en dépit de son manque de visibilité à l’heure actuelle (enfin bon, c’est aussi un peu pour palier à cela qu’existent les webzines alternatifs, non ?).


Raoul Duke



A Field of Black Orchids – The Golden Age Ov Saturn

date de sortie : juin 2010

Label: pas de label

sites:

http://afieldofblackorchids.bandcamp.com/

http://www.myspace.com/afieldofblackorchids


Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top

                                                                                             
      



  

Comments