Vous êtes le bruit - Interview AUDIOTRAUMA

Nous avons rencontré Arco et Syco lors du concert de leur projet commun, Chrysalide (dont nous avons déjà dit tout le bien que nous pensions(article)) au Klub ce mercredi 9 juillet. Nos deux frères étant également les membres fondateurs du label AUDIOTRAUMA, nous leur avons posé quelques questions à ce sujet avant leur concert (qui était fabuleux au demeurant).


AUDIOTRAUMA, en plus d'être notre perpétuel coup de cœur devient un élément incontournable de l'electro-indus en France mais aussi en Europe.

1. Parlez-moi de la genèse d'audiotrauma…

Syco: Dans notre région (Strasbourg) les infrastructures manquaient cruellement! Si nous voulions faire quelque chose il était évident qu'il fallait le faire soi-même. Au début, nous voulions faire de l'organisation de concerts, faire bouger les choses, quoi. Puis tout s'est enchaîné tout seul.
Même constat pour les disques, on a dû le faire nous-même.

Arco: Dans notre région c'était vraiment le néant il y a 5 ans. Dans toute la France en fait! Par rapport à l'Allemagne, la Belgique, notamment, c'est super difficile d'exister. Alors, on s'est regroupé pour faire jouer les gens que nous apprécions, faire exister la scène qui faisait du bruit. Et puis on a commencé à former une petite famille et tout s'est enchaîné logiquement.

2. Depuis quand audiotrauma existe?

Arco: Depuis 2002, c'est à ce moment que nous avons commencé à nous regrouper pour les premières orgas.

3. Justement, vous êtes originaires de strasbourg et vous commencez à avoir une belle influence en France. Mais y a-t-il d'autres pays dans lesquels vous êtes actifs? Je pense tout d'abord à L'Allemagne qui est tout près.

Syco: Oui bien sûr! Tout d'abord, les grands pays de la scène sont pour nous l'Allemagne, la Belgique et la Grande Bretagne…la France est vraiment loin derrière. Par notre situation, c'est clair que nous sommes très actifs en Allemagne où l'on tourne beaucoup. Là bas il y a vraiment un gros public. C'est d'ailleurs là où l'on vend le plus!

4. On sait que vous êtes très engagés. Est-ce que cela influe sur vos activités, votre façon de fonctionner?

Syco: tout d'abord, On est rouge! C'est vrai qu'au début, on y allait plus fort. On avait des banderoles avec des slogans, des messages un peu partout. Maintenant, on le fait un peu moins car on a l'impression qu'on se dispersait un peu.
Tout le monde le fait encore, mais dans son travail. On ne veut pas imposer une politique à tout les gens du collectif.
Le but principal est de permettre les sorties des albums et leur distribution, et clairement pas les bénéf. D'ailleurs on ne peut continuer que lorsqu'on arrive à rassembler suffisamment d'argent pour les prochaines sorties.

5. Mais la structure du label est-elle influencée par cela? Par exemple, si on vous proposait que vos disques soient distribués dans les FNAC, qu'en penseriez-vous?

Arco: Je crois que garderions toujours un mode "underground". C'est vrai que notre façon de travailler est vraiment collective. Chacun apporte quelque chose en toute liberté et tout le monde collabore avec tout le monde finalement.
Maintenant il faut rester réaliste. Si on était distribués par la FNAC ou un autre gros du genre, on ne serait pas contre, ce serait vachement utile pour se faire connaître!
Les temps sont durs pour les vendeurs de disques. Mais ce n'est pas pour cela qu'on changerait notre façon de travailler. On privilégiera toujours un mode de communication et de distribution direct (via le site audiotrauma notamment).

6. En parlant de ça, le forum d'audiotrauma (external world) regroupe les forums de tous ses artistes. Ce n'est pas courant car un artiste préfère souvent s'afficher seul afin de se démarquer. C'est une volonté de s'afficher comme une entité, un groupe homogène?

Syco: oui c'est vrai que c'est un peu ça. Chacun a son propre style et ses propres auditeurs, mais nous sommes aussi une vraie entité dans laquelle chacun profite de l'impact des autres.

7. Parlez-moi de votre collaboration avec Ant-Zen. Comment cela s'est déroulé?

Arco: au début je ne connaissais pas grand-chose au mouvement indus, et c'est grâce aux productions d'Ant Zen et notammentImminent Starvation – un des premiers disques du genre que j'ai écouté – dans lequel je me suis plongé véritablement.
Pour nous, c'est un des plus importants acteurs de cette scène. C'est une véritable source d'inspiration.
Comme on tourne beaucoup en Allemagne, nous sommes entré rapidement en contact pour la distribution. Et ça se passe plutôt bien. Le dernier Twinkle est coproduit avec Ant-zen par exemple.

8. Quels sont les relations entre vous et le collectif Deaf Clown Kabaret(DCK) de Tours? Il me semble que vous êtes forts proches, non?

Syco: oui c'est vrai. En fait, je vis maintenant sur Tours avec ma chérie qui gère DCK. Ils organisent des concerts et des festivals sur Tours et essaient de faire bouger le plus possible cette petite ville.
C'est marrant parce que j'y retrouve la même ambiance qu'à nos débuts à Strasbourg! D'ailleurs il y a une vraie collaboration entre les 2 collectifs pour faire jouer nos artistes, même si ce n'est pas toujours facile étant donné que Tours n'est pas vraiment tout près de Strasbourg.

9. C'est quoi l'actualité pour Audiotrauma? Vos projets, vos sorties…?

Arco: pour le moment, il y a le nouveau Ten Data Keshin – Neo Neon Generation et aussi l'album de Baxter Lilly – Unsichtbare Flecken. Il y a aussi Morphogenis de Mind Necrosis Factor.
Ensuite, mais plus tard dans l'année, il y aura le nouvel album duDiktat sur audiotrauma, mais on ne peut pas encore dire exactement quand.


10. Autre chose à ajouter?

Syco: VOUS ETES LE BRUIT!


SUICYCO



Artistes AUDIOTRAUMA:
Acrylik
Aniuk
Baxter Lilly
Brilliant Beast
Chrysalide
Echo 6
F.Y.D.
KL
Letal Ataraxia
Mental Agression
Mind Necrosis Factor
Sonic Area
T12
Ten Data Keshin
Twinkle
Zenta

Homepage: 
http://audiotrauma. music. free. fr/
Myspace: 
http://www. myspace. com/audiotraumarecords
Forum: 
http://www. externalworld. net/forum/index. ph


Interviews                                                                                                                    Back to the top
                                                                                                    


Comments