MACROCOSMOS














En été, les gens rêvent de Dance à Ibiza, de Sirtaki en Grèce ou de Flamenco en Espagne. Ici, à « A L’Arrache » on vous propose de l’électro-experimentale en Patagonie. Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, La Patagonie est une région situé dans l’extrême sud de l’Amérique latine qui s’étend en Argentine et au Chili et traversée par la Cordillère des Andes. Le temps dans cette région est bien loin de l’attente du vacancier lambda : « En Patagonie, il fait froid, surtout au sud : La température moyenne sur toute l’année à Ushuaia est de 6,2°C. En Patagonie, le climat change rapidement, surtout le long de la Cordillère des Andes. Le Soleil est chaud mais dès qu’il se cache, il fait très vite froid. Si le temps n’est pas au beau fixe, vous pouvez très rapidement vous retrouver sous une pluie battante avec des températures qui descendent très vite ajoutées à des vents violents ». 


Vous l’aurez compris que pour « A L’Arrache », les vacances sont à l’image de bien des musiques que nous apprécions, c’est-à-dire : « Extrêmes ».



Jusqu’à aujourd’hui, le seul son que je connaissais en provenance de la Patagonie, c’était celui de son vent, enregistré et mise en forme sur un album par Francisco Lopez (Wind [Patagonia]). Mais ce mois-ci, direction la partie Nord-Ouest de la Patagonie dans la province (et ville) de Neuquén à la rencontre d’un certain Alexius Rosen. 


Sous le nom de Macrocosmos, il partage  sur youtube ses compositions musicales accompagnées d’images, aux couleurs saturées et au traitement négatif, toutes droites sorties de documentaires, films et peintures en tout genre.

En ce qui concerne le son, on a droit à un melting-pot de genres musicaux: electro, experimental, rock, ambient, dance… Et c’est un peu le point négatif du projet MACROCOSMOS. Car, si  dans la description il est dit « psychedelic  experimental electronic music Ambient Electro Electronica Chill… », ce n’est pas parce que le style est inclassable, mais bien que l’on retrouve tout ça dans le morceau, même si celui-ci ne dure que 3’51’’ ). 


Cette abondance de genre dans la majorité des morceaux écoutés, donne aux compositions une impression d’avoir été bâclées, un peu comme si Alexius Rosen avait pris les idées posées sur papier et les avaient mises en musique sans les retravailler et les développer. 



Comme pour  le morceau « LEYENDAS SUBACUATICAS » qui commence sur un electro ambient enrobant  le son d’une guitare psyché, mais qui au bout d’ 1 minutes 17 secondes, bascule vers un objet sonore digne des compilations Techno.com.

Mais passé ce « problème », ainsi que le coté parfois basique/amateur (du son et du morceau) il y a des passages musicaux  très intéressants, qui peuvent nous plonger dans des styles ambient psychedeliques, rock noise, voire même EBM.


Malgré quelques faiblesses, la musique de MACROCOMOS mérite que l’on s’y attarde. Il faut bien sûr faire un tri, mais au détour d’une des 155 vidéos on peut trouver un morceau digne de se retrouver dans le top d’« A L’Arrache ».


JC








 
Pays: Argentine (Patagonie)

Genre: Fourre-tout psyché

Sitehttp://www.youtube.com/user/alexisalexisalexis9 
















Comments