Jad Atoui

  
   



 
Pays: Liban

Genre: Musiques Electroniques

Sitehttp://www.reverbnation.com/jadatoui





Retour au Liban, à la découverte d'un artiste très talentueux dans beaucoup de genres de la musique électronique. Aussi à l'aise dans l'Ambiant, l'IDM, le Noise, que dans le Dubstep, le Breakcore voire dans les sons plus "clubbing", on peut aussi dire sans se tromper que Jad Atoui a encore un très gros potentiel pour progresser...puisqu'il a 17 ans (encore plus étonnant vu la maturité de certains de ses morceaux)! Comme si cela ne suffisait pas, le frangin de Tarek (Atoui, oui vous suivez c'est bien!) est impliqué dans le collectif Acousmatik System qui fait régulièrement trembler le Liban sous les basses de leurs soirées.

Beaucoup sont impatients, au Liban comme ailleurs, d'enfin voir la 1ère sortie physique ou numérique d'un artiste qui n'a pas attendu les années pour atteindre la qualité et une détermination artistique étonnante.


ALA: Quand as-tu eu envie de faire de la musique?

Jad: Depuis plusieurs années, je me suis intéressé à la musique électronique et j’ai commencé à assister aux concerts de mon frère et des autres artistes libanais, ce qui m’a intéressé encore plus. Donc J’ai décidé d’acheter une guitare pour pouvoir créer et enregistrer mes propres sons. Et c’est là que je me suis vraiment intégré dans la création de la musique, plus précisément la musique électronique. L’influence d’autres et mon travail personnel ont élargi ma production de plusieurs styles. Et donc, je me suis mis à produire du Noise , IDM et Ambient (d’ailleurs je le fais toujours), mais aujourd’hui, je produis aussi du breakcore et du Dubstep .


ALA: Comment as-tu appris? Seulement via ton frère?

Jad: Il est vrai que ce sont mes deux frères qui m'ont mis sur la bonne piste, et qu'ils m'ont donné tout les outils pour créer cette musique, mais c’est moi seul qui ai appris comment les utiliser. J’ai découvert seul les techniques de production, j’ai lu sur internet à propos de ces techniques et c’est comme ça que je fonctionne.

Avec le temps, grâce a mes expériences avec d’autres artistes libanais, j'ai encore appris de nouvelles méthodes. Mais c'est principalement mes propres connaissances qui m'ont permis d'atteindre ce niveau .


ALA: Quelles sont tes influences? (Au sens large, donc musiques et autres)

Jad: Mes influences sont bien diversifiées. La musique d'Aphex Twin m'influence énormément ainsi que d'autres artistes appartenant au label warp et Adnoiseam.

Ce n’est pas tout, les différents genres artistiques m’ont également inspiré comme la peinture, la photo, l’audiovisuel …


Finalement, ma musique est principalement basée sur mes idées, mes émotions. La musique est un moyen d’extérioriser tout cela et de faire parvenir mon message aux autres. C’est ma façon d’exprimer tout ce que je ressens.


ALA: Tu sembles avoir de + en + de matériel pour sortir quelque chose. Est-ce prévu pour bientôt?

Jad: En fait, je pense continuer ma vie aux États-Unis, donc je vais sortir un album avant mon départ pour laisser une trace, ici au Liban. Et Il va y avoir quelque chose de bien nouveau dans la scène libanaise, mais je ne dis pas plus!


Backbone by Jad Atoui

ALA: Tu pars dans beaucoup de directions différentes en ce qui concerne les styles. Est-ce que tu conçois aussi un album de cette façon ou bien tu recibleras plus vers une unité?

Jad: Quand je crée ma musique, je n’ai pas de véritable plan devant moi que je m’oblige à suivre. C’est spontané et sur le champ. Quand j’ai à jouer devant un public, j’aime qu’il y ait plusieurs styles dans mon set, ça permet de raconter une certaine histoire. Cependant, je pense que je publierai uniquement ma musique Ambient et IDM parce que c’est la musique que je préfère le plus, c’est celle qui exprime le mieux qui je suis .


ALA: Je vois de plus en plus de très bons artistes au Liban mais très peu jouent à l'étranger, alors que vous accueillez des tas de gros noms d'ailleurs chez vous. Est-ce c'est un objectif pour toi (jouer à l'étranger) ou plutôt rester dans le coin? Et aurais-tu une explication sur ce phénomène?

Jad: Sûrement! J’aimerais jouer a l’extérieur pour pouvoir montrer aux gens ce que j'ai entre les mains, présenter ce qui se déroule ici au Liban et découvrir ce qui se cache derrière les cultures étrangères en musique. Un artiste doit être prêt pour tout, il doit s’ouvrir à des choses nouvelles, à des styles nouveaux, des gens nouveaux. Il ne doit pas se limiter a son entourage et a son « coin ».

Mais mon objectif principal maintenant est d’atteindre mon maximum en production de musique. J’attends impatiemment pour voir ce que je pourrais créer plus tard!

Il est vrai qu’on retrouve pleins de bons nouveaux artistes libanais mais la scène libanaise est en plein développement, elle est toujours jeune et va s’élargir beaucoup plus. Et nous, ici on apprend des artistes étrangers, spécialement en musique , et on s’inspire de leurs travaux. Alors on a besoin d'encore plus de temps pour innover la musique, modifier la scène mondiale et devenir actifs a l'extérieur.

Il y a déjà quelques artistes libanais qui circulent bien à l’extérieur, et il y en aura encore beaucoup plus, avec le temps. Il faut patienter.


Backbone by Jad Atoui


ALA: Est-ce que tu es aussi dans Acousmatik? Comment se porte l'assoc? De loin ça à l'air facile de faire des super soirées à Beyrouth... C'est quoi la réalité?

Jad: Oui , je suis un membre d' Acousmatik System. L’organisation va très bien en ce moment. Elle se développe et sort de son espace local. On reconnaît Acousmatik dans plusieurs pays étrangers grâce aux labels et aux grands artistes. Nous sommes en train de préparer de grands projets et événements ici au Liban, comme Adnoiseam Anniversary le 9 juillet, et d'autres encore.

Il n’est certainement pas facile de préparer des événements au Liban, ça a prit du temps pour atteindre notre niveau d’aujourd’hui, et on s’améliore constamment.

Pleins de gens découvrent cette musique ce qui fait que notre public est encore plus vaste, mais il est toujours difficile aux gens d’accepter ou même de tolérer cette musique au Liban.

Malgré ces difficultés, nous parvenons à surmonter les obstacles et les événements sont toujours un grand succès, et nous avons encore plusieurs objectifs à réaliser.


Gray Roots by Jad Atoui (Spécial A L'ARRACHE)


ALA: Merci Jad!

Jad: Merci aussi!


Propos recueillis par Suicyco



Jad Atoui







Retour aux reviews                                                                                                        Back to the top

                                                                                             
      

  

Comments